En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

  • hall
  • hall_etudiants_2
  • cours
  • hall_musiciens
  • batiment
  • cours_dessin
  • doc

BPJEPS AS

Formation habilitée par la Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Vie Associative de Normandie

Spécialité
« Animation sociale »
Option
« Présenter un projet d’animation sociale mettant en lien le groupe cible (autonomie / insertion / développement social local) avec un autre groupe et /ou institution »

Cette formation remplace le BEATEP, suite à la réforme des diplômes du Ministère de la Jeunesse et des Sports


Le BPJEPSicon de retour

Qu'est-ce que le BPJEPS ?

Le BPJEPS confère des compétences permettant de concevoir, rédiger, soutenir et évaluer des projets d'animation. Il permet en outre d'exercer des fonctions de coordination de petites équipes d'encadrement.
Les différentes spécialités du BPJEPS correspondent à des champs d'activités différents (sports, culture, éducation populaire...), cependant sa structuration en unités capitalisables permet un passage plus facile entre spécialités.
La spécialité Animation Sociale permet d'exercer le métier d'animateur dans des structures de type EHPAD, hôpitaux, centres sociaux, Foyers de Jeunes... avec un public spécifique (avec handicap, en réinsertion, personnes âgées...).

Démarche pédagogique

La formation est organisée sur le principe de l'alternance, entre le terrain professionnel et des temps de formation en centre. Un calendrier prévisionnel de la formation peut être communiqué sur demande. Les temps de pratiques professionnelles sont des temps de formation à part entière.


L'animateur socialicon de retour

L'animateur social BPJEPS conçoit et conduit des projets d'animation visant l'expression et le développement de la relation sociale, l'insertion sociale et le maintien de l'autonomie de la personne.

L'animateur social intervient auprès des publics concernés par :

  • un environnement défavorisé du point de vue économique, social, culturel...
  • une perte d'autonomie physique, psychologique ou déjà inscrit dans un processus d'isolement et d'exclusion.


On trouve les animateurs sociaux dans différents types de structures relevant du champ associatif ou de la fonction publique : centres sociaux, associations de quartiers, collectivités territoriales (CCAS...), maisons de retraites, hôpitaux, établissements de soins mentaux, instituts médicaux éducatifs, centres d'hébergement et de réadaptation sociale, foyers de jeunes travailleurs...Les activités professionnelles de l'animateur(trice) social(e) sont classées en quatre grands groupes non hiérarchisés.

Les activités professionnelles de l'animateur(trice) social(e) sont classées en quatre grands groupes non
hiérarchisés.
1- L'animateur(trice) encadre des publics en prenant en compte leurs caractéristiques et le projet de la
structure :

  • Il/elle participe à l'organisation, au fonctionnement général de la structure dans le cadre du projet de cette dernière et organise les différents temps de vie des publics,
  • Il/elle prend en compte les demandes et les attentes des publics et les orientent si besoin vers d'autres professionnels,
  • Il/elle garantit la qualité des pratiques en assurant une cohérence d'action et en garantissant la sécurité et l'intégrité des publics.

2- L'animateur(trice) met en oeuvre un projet d'animation sociale en lien avec une équipe pluridisciplinaire :

  • Il/elle contribue à l'élaboration des projets portés par la structure,
  • Il/elle conçoit, il/elle anime et évalue des actions d'animation en cohérence avec les valeurs de la structure.

3- L'animateur(trice) conduit des actions d'animation sociale pour favoriser l'expression et le
développement de la relation sociale, l'insertion sociale ou le maintien de l'autonomie de la personne :

  • Il/elle accueille les publics, identifie leurs besoins et leurs potentialités, ce en relation avec l'équipe pluridisciplinaires de son environnement,
  • Il/elle propose un cadre sécurisant et stimulant aux différents publics,
  • Il/elle conçoit et met en oeuvre des activités et actions d'animation inscrivant les publics dans des dynamiques de projet.

4- L'animateur(trice) mobilise des démarches d'éducation populaire pour mettre en oeuvre des activités d'animation sociale. L'approche des activités est centrée sur la socialisation, la participation des publics, l'émergence de projets et l'estime de soi sans recherche de perfectionnement technique et de développement de la performance personnelle :

  • Il/elle conçoit et met en oeuvre des situations et activités favorisant la participation des publics dans des démarches d'éducation populaire,
  • Il/elle conduit une action d'animation sociale au moyen de supports d'activités maitrisés et adaptés aux spécificités des publics accueillis,
  • Il/elle conçoit et conduit des activités et démarches pédagogiques en s'appuyant sur les ressources locales.

Chacune de ces fonctions trouvent leurs correspondances dans les 4 unités capitalisables (UC) telles que définies dans l'arrêté du 19 novembre 2016 et à valider tout au long de la formation.


Modalités d'accèsicon de retour

Le(la) candidat(e) doit :

  • être titulaire d'une attestation de formation relative au secourisme en cours de validité.
  • être capable de justifier d'une expérience d'animateur professionnelle ou non

professionnelle auprès d'un groupe d'une durée minimale de 200 heures au moyen d'une attestation délivrée par la ou les structures d'accueil (pour les équivalences, nous contacter).


Organisation de la formationicon de retour

Durée et volume horaire :

Formation en alternance sur 15 mois.
Formation théorique en centre de formation : 609 heures.
Stage en situation professionnelle : 1358 heures.

Lieu de formation :

IRTS-IDS Normandie

Sélection et positionnement :

Le BPJEPS est organisé en 4 unités capitalisables. Suite à la sélection, une phase de ;positionnement est organisée lors de la première semaine de formation pour les candidats ayant été retenus lors des tests de sélection initiaux. A l'issue de cette phase, certains stagiaires peuvent éventuellement bénéficier d'allègement de formation ou être orienté vers un dispositif de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

BPJEPS LTP

Formation habilitée par la Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Vie Associative de Normandie

Spécialité
« Loisirs tous publics »
Option
« Inscrire son action dans le cadre d’une dynamique de développement local par la participation des habitants »
Cette formation remplace le BEATEP, suite à la réforme des diplômes du Ministère de la Jeunesse et des Sports


Formation Professionnelle qualifiante aux métiers de l’animationicon de retour

Publics concernés : Tout individu qui exerce ou souhaite exercer des fonctions d’animation et développer plus particulièrement des compétences autour de la famille..

Structures concernées : Collectivités locales, associations, MJC, centres sociaux,...


Le BPJEPSicon de retour

Qu'est-ce que le BPJEPS ?

Le BPJEPS confère des compétences permettant de concevoir, rédiger, soutenir et évaluer des projets d'animation. Il permet en outre d'exercer des fonctions de coordination de petites équipes d'encadrement.

Les différentes spécialités du BPJEPS correspondent à des champs d'activités différents (sports, culture, éducation populaire...), cependant sa structuration en unités capitalisables permet un passage plus facile d'une spécialité à une autre.

La spécialité Loisirs tous publics amène à une qualification professionnelle permettant d'exercer le métier d'animateur dans différentes structures (MJC, ACM, collectivités...) et essentiellement avec un public jeunesse.

Notre démarche pédagogique

La formation est organisée sur le principe de l'alternance, entre le terrain professionnel et des temps de formation en centre.
Un calendrier prévisionnel de la formation peut être communiqué sur demande. Les temps de pratiques professionnelles (en temps que stagiaire ou salarié) sont des temps de formation à part entière.


L'animateur professionnelicon de retour

LE BPJEPS Loisirs Tous Publics est une formation ouverte sur des compétences générales. Une observation attentive des fonctions exercées par les animateurs professionnels au sein des structures met en évidence qu'à de rares exceptions près, les professionnels doivent faire preuve d'une certaine forme de polyvalence leur permettant d'intervenir :

  • „ auprès de différents publics : jeunes enfants, enfants, adolescents.
  • „ dans différents cadres : activités périscolaires, accueils de loisirs, projets divers.

L'animateur(trice) exerce en autonomie son activité d'animation, en utilisant un ou des supports techniques dans les champs des activités éducatives, sociales et culturelles et dans la limite des cadres réglementaires. Il/elle est responsable de son action au plan pédagogique. Il/elle assure la sécurité des tiers et des publics dont il/elle a la charge. Il/elle a la responsabilité d'une action éducative qui s'inscrit dans le projet de la structure. Il/elle peut diriger un accueil collectif de mineurs (ACM).

1- L'animateur(trice) encadre tout public dans tout lieu et toute structure en prenant en compte les publics
et les contextes territoriaux de vie de ces publics :

  • Il/elle participe à l'organisation, au fonctionnement général de la structure dans le cadre du projet de cette dernière et organise les différents temps de vie des publics ;
  • Il/elle conçoit et développe des projets et accompagne les publics dans la conception et la réalisation de leurs projets ;
  • Il/elle garantit la qualité éducative des pratiques en assurant une cohérence pédagogique dans le respect des règles de sécurité.

2- L'animateur(trice) met en oeuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure :

  • Il /elle contribue à l'élaboration des projets pédagogiques portés par la structure ;
  • Il/elle conçoit, anime et évalue des actions d'animation en cohérence avec les valeurs portées par la structure ;
  • Il/elle accueille tous les publics en situation de loisirs et peut être amené(e) à intervenir en direction de publics à besoins particuliers.

3- L'animateur(trice) conduit une action d'animation dans le champ du « loisirs tous publics » et de
direction d'ACM :

  • Il/elle est responsable du projet pédagogique et permet l'appropriation de celui-ci par les encadrants de l'ACM dont il/elle conduit l'action ;
  • Il/elle contribue au développement de la citoyenneté et des pratiques numériques, et renforce la qualité du vivre-ensemble auprès des publics accueillis et au sein de l'équipe d'animation ;
  • Il/elle évalue les moyens nécessaires à la mise en oeuvre du projet et gère les moyens alloués par l'organisateur de l'ACM.

4- L'animateur(trice) mobilise les démarches d'éducation populaire pour mettre en oeuvre des activités
d'animation : activités scientifiques et techniques, culturelles, d'expression et activités physiques de loisirs :

  • Il/elle anime la découverte et la pratique d'activités dans les domaines suivants :
    • les activités scientifiques et techniques ;
    • les activités culturelles et d'expression ;
    • les activités physiques de loisirs. Pour ces trois domaines, l'approche des activités est centrée sur la socialisation, la participation des publics, l'émergence de projets et l'estime de soi sans recherche de perfectionnement technique et de développement de la performance personnelle.
  • Il/elle mobilise dans sa pratique des démarches pédagogiques relevant de l'éducation populaire.

Si l'intervention de l'animateur face à un public enfance jeunesse reste le coeur de son métier, il doit ancrer cette action sur une véritable démarche participative.
Chacune de ces fonctions trouvent leurs correspondances dans les 4 unités capitalisables (UC) telles que définies dans l'arrêté du 19 novembre 2016 et à valider tout au long de la formation.

 


 

Modalités d'accèsicon de retour

Le(la) candidat(e) doit :

  • être titulaire d'une attestation de formation relative au secourisme en cours de validité.
  • être capable de justifier d'une expérience d'animateur professionnelle ou non professionnelle auprès d'un groupe d'une durée minimale de 200 heures au moyen d'une attestation délivrée par la ou les structures d'accueil (pour les équivalences, nous contacter).

 


Organisation de la formationicon de retour

 

Durée et volume horaire :

Formation en alternance sur 15 mois.
Formation théorique en centre de formation : 609 heures.
Stage en situation professionnelle : 1456 heures.

Lieu de formation :

IRTS-IDS Normandie

Sélection et positionnement :

Le BPJEPS est organisé en 4 unités capitalisables. Suite à la sélection, une phase de positionnement est organisée pour les candidats ayant été retenus lors des tests de sélection initiaux. A l'issue de cette phase, certains stagiaires peuvent éventuellement bénéficier d'allègement de formation ou être orienté vers un dispositif de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

presentation catalogue nxx

Les actualités de la formation permanente et certifiante

Tarif

Coût de la formation :1610 €

Prochaines sessions

 

Planning de la formation
Assistant de Soins en Gérontologie
de Sept 2017 à Mars 2018
18 19 20 21 sept 2017
09 10 11 oct 2017
06 07 08 nov 2017
04 05 dec 2017
15 16 janv 2018
05 06 07 fev 2018
12 13 mars 2018

Validation : le 19 mars 2018

Horaires : 9h00 / 12h30 - 13h30 / 17h

Calendrier détaillé

Pour toutes informations contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

22 – 23 - 24 - 25 janvier 2013

Vos contacts

Formation Assistant de soins en gérontologie

Allée de Flore
76380 CANTELEU

Tél : 02 32 83 25 30

Europa, le portail de l'Union européenne DRJSCS Haute-Normandie logo region N Unaforis LO-ISQ-OPQF logo-erasmus-plus CEMEA Haute-Normandie logo-cress logo-IREPS La MAIF, partenaire de l'IDS

L'IDS est membre de la Conférence de l'Enseignement Supérieur de l'Agglomération de Rouen

logop2ris court logo acofis siteweb